carrousel

carrousel [ karuzɛl ] n. m.
• 1620; carrouselle XVIe; p.-ê. napolitain carusello, jeu équestre, de carus(i)ello, nom des balles de craie en forme de tête, de caruso « tête rasée »
1Parade où des cavaliers divisés en quadrilles se livrent à des exercices, à des évolutions.
2Lieu où se donnait cette parade.
3Techn. Dispositif circulaire (en manutention). Panier circulaire pour les diapositives, qui s'utilise avec un projecteur.
4Fig. Ronde, succession rapide d'objets, de personnes, dans un espace réduit. Le carrousel des voitures sur la place de la Concorde. Un carrousel d'avions. Un carrousel ministériel.
5Région. (Belgique, Nord, Suisse) Manège forain.

carrousel nom masculin (napolitain carusello) Reprise de parade où les cavaliers évoluent suivant des figures convenues et le plus souvent en musique ; lieu où se donne cette parade. En Belgique, en Suisse, manège de fête foraine. Suite rapide de personnes ou de choses qui s'entrecroisent : Le carrousel ministériel. Appareil destiné au transport, en circuit fermé, de charges, d'objets ou de marchandises. Récipient rond destiné à contenir des diapositives prêtes à être projetées sur l'écran. ● carrousel (difficultés) nom masculin (napolitain carusello) Orthographe et prononciation Avec deux r et un seul s, qui se prononce [&ph110;], comme pour rimer avec zèle.

carrousel
n. m.
d1./d Tournoi, parade où des cavaliers exécutent des joutes, des courses, des exercices divers.
Lieu où se donne un carrousel.
|| Fig. Un carrousel bruyant d'automobiles.
d2./d (Belgique, Maurice, Québec, Réunion, Suisse) Manège (sens I, 3).
d3./d Appareil transportant des objets en circuit fermé. Carrousel de distribution des bagages d'une aérogare.

⇒CARROUSEL, subst. masc.
A.— HIST. Tournoi exécuté par des cavaliers partagés en quadrilles, consistant en courses de bagues, de têtes, avec joutes et divertissements variés à l'occasion d'une fête, d'une réjouissance publique. Louis XIV aimait les femmes et le pouvoir (...) il s'amusa et amusa la noblesse à des ballets et à des carrousels (A. FRANCE, Le Génie latin, 1909, p. 140) :
1. ... le plus beau de tout, ce fut un carrousel patriotique — François 1er à la bataille de Pavie — que ces messieurs du Cercle donnèrent trois jours de suite sur l'Esplanade.
A. DAUDET, Contes du lundi, 1873, p. 74.
P. méton. Lieu où se donnaient les carrousels, les revues militaires, les manifestations officielles. La place, le pont du carrousel; traverser le carrousel. Leurs tambours portaient l'audace jusqu'à venir battre la générale sur le carrousel et sur la place Louis XV (LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 338).
B.— P. ext. Grand jeu équestre où des cavaliers se livrent à des évolutions variées. Parader dans un carrousel. Il ne rêvait que protocole, galas et carrousels, chapelets du pape et ordres de rois (MAURAS, Kiel et Tanger, 1914, p. 89).
Spéc. Carrousel équestre. Il [le ballet du Prince Igor] est conçu comme un carrousel équestre, une fantasia (A. LEVINSON, Les Visages de la danse, 1933, p. 48).
P. anal. Manège de chevaux de bois. Carrousel de foire :
2. L'esprit se croit sur un carrousel; on tourne, on tourne, on repasse vingt fois au même endroit; à certains tours on décroche un anneau.
GIDE, Journal, 1932, p. 1115.
Rem. Dans ce sens, noté comme belgicisme (cf. M. RÉMY, Les Ceux de chez nous, Liège, 1916, éd. de 1942, p. 267) et comme helvétisme (cf. Ch. GUYOT, Écrivains de Suisse française, Berne, 1960, pp. 60-61).
P. méton. Ronde, succession rapide de personnels ou de choses sur un espace réduit. Le carrousel des autobus, des promeneurs, des voitures. Le fourmillement de la place (...) le carrousel des fiacres, la confusion des courants de foule! (LARBAUD, Jaune, bleu, blanc, 1927, p. 187).
Faire le carrousel. Tourner. Je n'ose plus bâiller de peur qu'elles [les mouches] ne s'enfoncent dans ma gueule ouverte et n'aillent faire le carrousel au fond de mon gosier (SARTRE, Les Mouches, 1943, II, 2, p. 68).
Prononc. et Orth. :[]. [a] ant. ds la majorité des dict. : PASSY 1914, DUB., Pt ROB., Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr., cf. aussi LAND. 1834, NOD. 1844, LITTRÉ et DG. Cf. encore FOUCHÉ Prononc. 1959 : ,,L'[] post. a pour ainsi dire disparu dans (...) carrousel``; [] post. ds BARBEAU-RODHE 1930, cf. aussi FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 1 1787, GATTEL 1841, FÉL. 1851; [a] ou [] ds WARN. 1968. FÉR. 1768 transcrit [RR] géminées et FÉR. Crit. t. 1 1787 ainsi que GATTEL 1841 recommandent de prononcer r forte. DUB. propose les prononc. [] ou [] avec s se prononce généralement [s]. [Mais] lorsque s précédé d'une voyelle autre que nasale est, en même temps, suivi d'une voyelle, d'un [[s]i-11183-7.jpg" />] muet, ou d'une semi-voyelle, on le prononce généralement [z]. [...] exemple : pelouse, carrousel, cousin, abasourdi, rose, rosir, arroser, prosateur, vase, phrase, évasion, etc.``. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1596 carrouselles (VIGENÈRE, Tabl. de Philostrate, 151, éd. 1611 ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 296 : carrouselles practiquees en Espagne a la genette); [1620 carrousel (mot du père de Pierre-Daniel Huet d'apr. Tolmer ds Fr. mod., t. 14, p. 288)]; 1680 carrousel (RICH.); 2. 1740 « lieu où se trouve un carrousel » (Ac.); 3. 1870, 5 mai « manège de chevaux de bois » (Journal offic., p. 770, 6e col. ds LITTRÉ Suppl.). Empr. au napolitain carusello (ital. carosello) « sorte de jeu » (ca 1580, Sassetti ds BATT.) du nom des balles de craie [en forme de têtes] (en napolitain carus(i)ello, -i « tire-lire de craie en forme de tête », dér. de caruso « tête rasée », v. DEI) que se lançaient 2 troupes de cavaliers dans ce jeu d'orig. mauresque, introduit par les Espagnols à Naples au XVIe siècle. Fréq. abs. littér. :141. Bbg. DAUZAT (A.). Mots d'or. orientale ... carrousel ... Fr. mod. 1943, t. 11, p. 244. — DUCH. 1967, § 38. 2. — HOPE 1971, p. 176. — KOHLM. 1901, p. 37. — SAR. 1920, p. 5. — WIND 1928, p. 167, 195, 204.

carrousel [kaʀusɛl] n. m.
ÉTYM. 1620; carrouselle, XVIe; p.-ê. mot napolitain carusello, jeu équestre d'orig. mauresque, du nom des balles de craie en forme de tête que se lançaient deux équipes de cavaliers, de caruso « tête rasée »; P. Guiraud rapproche le mot du franç. car(r)ous, carrousse « bombance », du roman carosus « qui fait bon visage » d'où « bombance, fête », de l'anc. franç. cara « tête » (franç. chère).
1 Parade, tournoi où des cavaliers divisés en quadrilles se livrent à des jeux, à des exercices, à des évolutions. || Donner, célébrer un carrousel.
1 On fit en 1662 un carrousel vis-à-vis les Tuileries.
Voltaire, le Siècle de Louis XIV, p. 25.
2 (1740). Lieu où se donnaient les carrousels. || L'arc de triomphe du Carrousel (de la place du Carrousel, à Paris).
3 Techn. Dispositif circulaire (en manutention, etc.).Spécialt. Dispositif tournant utilisé pour la délivrance des bagages dans les aérogares.
4 Fig. || Un carrousel de…, succession rapide (d'impressions, de sensations, etc.). || Un carrousel d'images.Par ext. Ensemble (d'objets mobiles qui évoluent rapidement sur un espace réduit). || Le carrousel des voitures sur la place de la Concorde. || Un carrousel d'avions, de motos.
2 Les squelettes de papier dont le carrousel d'ombres passe, à Mexico, sur les faces riantes des enfants, défient la photo fixe, sont liés à leur passage, qui suggère aussi la précarité de la vie.
Malraux, l'Homme précaire et la Littérature, p. 209.
Succession rapide (de personnes à une même place). || Un carrousel ministériel.
5 Vx (en France) ou régional (Belgique, Nord, Suisse). Manège forain (→ Chevaux de bois).
3 La première (baraque) qu'on voyait était le carrousel à vapeur. Il avait un mécanicien, une chaudière, des machines à engrenages, un sifflet comme une locomotive. Les voitures, peintes en rouge et toutes dorées, roulaient sur des rails, mais le plan n'était pas uni, c'était une montagne russe, c'est-à-dire que la piste tout le temps monte et redescend; et tantôt on est soulevé en l'air ou on retombe, comme les bateaux sur les vagues (…) Le second carrousel était à l'ancienne mode; les chevaux de bois sont pendus autour, deux de front, à de fortes tringles. Ils ont une vraie queue et une vraie crinière; les étriers sont en acier. Il faut pour la musique tourner la manivelle.
C.-F. Ramuz, les Circonstances de la vie, Œ. compl., t. II, p. 8, 1940.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • carrousel — CARROUSEL. sub. mas. Espèce de Tournoi, qui consiste ordinairement en courses de bagues, de têtes, etc. entre plusieurs Chevaliers partagés en différentes quadrilles distinguées par la diversité des livrées et des habits. Faire un carrousel.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Carrousel — Saltar a navegación, búsqueda Para el tiovivo, véase Calesita. Carrousel Álbum  de Enanitos Verdes Publicación 1988 Grabación …   Wikipedia Español

  • carrousel — CARROUSEL. s. m. Sorte de feste qui consiste en courses de testes & de bagues entre plusieurs personnes, divisées par Quadrilles distinguées par couleurs & livrées, & differents habits magnifiques. Faire un carrousel. le carrousel du Roy. le… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Carrousel — (frz.), s. Karussell …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Carrousel — (frz. Carussel), hießen die im frühesten Mittelalter üblichen Ritterspiele zu Pferd mit Ringelstechen, Pfeilschießen, Fechten etc. Später wurden sie durch die Turnire verdrängt, nach deren Aufhören sie aber wieder Mode wurden. Jetzt nur noch an… …   Herders Conversations-Lexikon

  • carrousel — variant of CAROUSEL (Cf. carousel) …   Etymology dictionary

  • carrousel — [kar′ə sel΄, kar΄ə sel′] n. alt. sp. of CAROUSEL …   English World dictionary

  • Carrousel — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cet article concerne le mot français. Pour le mot anglais, voir Carousel. Le mot carrousel [ka rou zèl] peut désigner : Sommaire …   Wikipédia en Français

  • CARROUSEL — s. m. Espèce de tournoi qui consiste ordinairement en courses de bagues, de têtes, etc., entre plusieurs chevaliers partagés en différentes quadrilles distinguées par la diversité des livrées et des habits. Faire un carrousel. Ouvrir le carrousel …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • carrousel — (ka rou zèl) s. m. 1°   Tournoi où des chevaliers partagés en quadrilles distingués par la diversité des livrées et des habits, se livrent à différents jeux et exercices. On y ajoutait souvent des courses de chariots, des machines, des récits et… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.